Apprendre le tchèque : cours privés, en groupe ou par soi-même?

apprendre tcheque seul vs en groupeVous avez plusieurs possibilités pour apprendre le tchèque : prendre des cours particuliers, des cours de groupe ou apprendre tout seul. Chacune de ces possibilités a ses avantages et ses inconvénients. Les ayant toutes testées, voilà à mon avis ce que chacune d’entre-elles valent.

Les cours particuliers de tchèque

Les cours particuliers ont pour gros avantages le fait d’être sur mesure. Votre professeur s’adapte à votre niveau et à ce que vous lui demandez. Si vous souhaitez par exemple vous centrer sur la grammaire, pas de problème. Vous préférez le vocabulaire thématique ? Là encore c’est vous qui choisissez.

J’ai pour ma part pris 3 mois de cours particuliers à raison d’une heure et demi par semaine. Globalement je n’ai que très peu progressé car je me contentais de cette heure et demi, à côté de ça je ne travaillais quasiment pas. C’est un peu le piège des cours particuliers : on pense qu’ils suffisent vu qu’ils sont très ciblés et pointus.

L’autre point à prendre en compte est le budget : comptez autour de 400 CZK pour une heure et demi. Je pense que 3 heures par semaine est pas mal pour évoluer à un bon rythme, ça vous fait donc plus de 3000 CZK par mois pour les cours particuliers. Même s’il faut savoir se donner les moyens d’apprendre, ça peut vite devenir un budget assez conséquent.

Les cours de tchèque en groupe

J’ai aussi suivi deux mois de cours de groupe dans une école de Prague 3. L’aspect « groupe » est assez sympa : on rencontre d’autres personnes qui ont le même objectif que nous et on apprend à plusieurs. Les cours sont en général deux fois par semaine et durent une heure et demi, ça donne donc un bon rythme pour apprendre et progresser de manière régulière.

Le gros souci avec les cours de groupe c’est la non-flexibilité du programme. Les professeurs ont des instructions qu’ils suivent d’un mois ou d’un trimestre sur l’autre et faire changer le programme est quasi mission impossible. Des programmes que j’ai pu voir dans différentes écoles, les niveaux sont assez bien divisés de manière à regrouper les élèves qui en sont à peu près au même point. En pratique ça n’est pas toujours le cas mais chacun s’adapte aux autres.

N’ayant testé qu’une seule école à Prague je ne voudrais pas généraliser, mais je pense qu’on retrouve assez souvent des leçons qui n’avancent pas : on passe 30 minutes à traduire un texte et à chercher du vocabulaire dans le dictionnaire  pas besoin d’être en cours pour faire ça.

Côté budget c’est assez large, vous pouvez trouver des cours vraiment bon marché en allant directement à l’université comme vous avez des cours dans le centre en petit groupe mais à des tarifs beaucoup plus élevés. Pour ma part je payais 300 CZK pour une heure et demi et nous étions entre 3 et 6. C’est assez cher par rapport à ce qu’on peut trouver, après c’est une histoire d’horaires, de localisation, etc…

L’apprentissage tout seul

chcete mluvit ceskyC’est par là que j’ai commencé : en achetant le livre Chcete mluvit česky (vous pouvez le trouver à Prague chez Neoluxor sur Václavské náměstí pour 540 CZK). C’est vraiment un bon livre que je recommande pour démarrer. Il existe en deux tomes, le premier est disponible en français.

Chaque leçon est composée d’un peu de vocabulaire et de grammaire, ça vous permet d’être opérationnel assez rapidement. Il y a aussi un bon nombre d’exercices qui vous permettent de mettre en pratique ce que vous venez d’apprendre.

Il faut simplement arriver à mettre en place une bonne méthode de travail pour ne pas le laisser dormir au fond d’un placard dès les premières semaines.

Je vous conseille quand même de prévoir des moments où vous avez l’occasion de parler avec des tchèques, le gros désavantage de cette méthode c’est en effet que vous êtes seuls, personne ne vous donne d’explication ni ne vous corrige.

Si on résume…

Pour résumer je pense que la meilleure option reste les cours particuliers couplés à un travail personnel assez conséquent. Avec ces deux méthodes vousbpouvez prendre le meilleur de chacune et combler leurs désavantages.

C’est que je compte tester à partir de la rentrée, rendez-vous donc dans quelques mois pour faire le bilan.

A propos

Robin

Expatrié à Prague depuis 2011, j'apprends un peu plus chaque jour le tchèque, sa complexité et sa richesse. Ce blog est pour moi l'occasion de partager cet apprentissage et de me donner une motivation supplémentaire à travailler.

Visiter le site

3 Commentaires

  1. J’ai aussi comme objectif d’apprendre le tchèque. Assez optimiste au départ (je parle 4 langues), je pensais que dans les six mois j’aurais déjà un niveau correct. Comme tu peux t’en douter, c’est loin d’être le cas. J’ai fait les cours particuliers appuyés par un livre de cours (czech step by step au départ, et puis czech easy après, qui est beaucoup mieux). Ca marche bien au début, en ayant le bon livre et le bon prof. Mais c’est une méthode qui malheureusement à mon avis est très lente.
    Au niveau coût, je prenais ces cours à Madrid en Espagne, 1h par semaine à 10€ de l’heure à domicile, et 1h par semaine par skype à 8€ de l’heure. Ici, les cours particuliers que j’ai trouvé sont à 16€ de l’heure ou 400Kc.
    Effectivement mon analyse est que par rapport au temps nécessaire pour faire des progrès conséquents, ça coute un fortune de passer du niveau débutant à intermédiaire.

    J’ai trouvé ton article intéressant parce que je voulais aussi évaluer les cours en groupe, et je n’ai trouvé que des offres à 300€ pour deux mois, et j’avais des doutes sur la pédagogie et la formation des groupes de niveaux. Et je partage ton analyse suivant laquelle, les cours sont menés de telle sorte qu’en fait on pourrait faire la même chose chez soi gratuitement.
    Je continue cependant à chercher des cours abordables principalement pour rencontrer d’autres apprenants. Si tu en connais…

    Dans tous les cas, ma conclusion est similaire à la tienne, il faut de l’investissement personnel, de bons support de cours, un petit réseau d’apprenants pour partager, pratiquer sans relache, et puis aussi prévoir min. 800€ juste pour passer un niveau.

  2. @Bruno

    Bonsoir,

    Étant aussi un amoureux des langues je comprend ton dur labeur, cependant les langues Slaves sont quand même assez abordable en toute logique surtout si tu maitrise une langue tel que le Français.

    Qui pour moi est de loin la plus compliqué que je n’ai jamais vue :p !
    J’avais dans les 16 ans quand j’ai seulement réussit à commencer à me débrouiller.
    Belle langues mais chiante, après c’est peu être justement tu pense trop comme un Francophone et là avec des langues Slaves c’est pas le meilleurs des choix ^^.

    Le mieux reste de faire au moins 30min à 60min par jours dans la langues que tu souhaite apprendre en autodidacte, après libre de prendre des cours sur le coté aussi pour avancé plus vite.

    Les livres Assimil Tchèque sans peine (avec 4 cd audio) pourrait peu être aider aussi, ce sont de très bon ouvrage en général.
    Par curiosité quelles sont les autres langues que tu parle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*