Le conditionnel en tchèque : utilisations et grammaire

conditionnel tchequeComme en français, les tchèques utilisent le conditionnel régulièrement. Ici pas besoin d’apprendre des dizaines d’exceptions comme chez nous, c’est bien plus simple.

La méthode pour construire une phrase au conditionnel est assez similaire au passé : on met le verbe à la forme passée et on ajoute un auxiliaire.

Voici justement cet auxiliaire pour chaque personne :

Jebych
Tubys
Il/Elleby
Nousbychom
Vousbyste
Ils/Ellesby

Exemple d’utilisation du conditionnel en tchèque

Pour mettre un verbe au conditionnel, il faut donc utiliser l’adjectif du tableau ci-dessus et un verbe à la forme passée. Ça nous donne donc :

Chtěl/a bych

Je voudrais.

Si vous êtes une femme, vous rajoutez la « a » à la fin pour marquer le passage au féminin. Comme pour le passé, si vous commencez votre phrase par le verbe, vous le mettez en premier avant l’auxiliaire. En revanche, si votre verbe est au milieu d’une phrase, l’auxiliaire passe devant :

Myslím, že by chtěl jít do kina

Je pense qu’il voudrait aller au cinéma.

On place « bych » avant « chtěl ».

Les prépositions à utiliser avec le conditionnel

Certaines prépositions s’utilisent systématiquement en tchèque pour exprimer le conditionnel. C’est le cas de kdyby et jakoby.

Ces deux prépositions se déclinent en fonction des pronoms. Par exemple, si on parle à la première personne, on utilisera kdybych et jakobych. De la même manière, si on parle à la deuxième personne du pluriel, on utilisera kdybyste et jakobyste..

Kdyby se traduit en français par « si » dans le sens « dans le cas où ». Voici un exemple :

Kdybych měl penize, koupil bych si auto

Si j’avais de l’argent, je m’achèterais une voiture.

Jakoby lui se traduit par « comme si ».

Dělá jakoby neměl penize

Il fait comme si il n’avait pas d’argent.

D’autres prépositions peuvent être utilisée avec le conditionnel, notamment :

PokudSi
JestliSi (s'utilise surtout à l'oral)
JestližeSi (s'utilise surtout à l'écrit)
Pod podmínkou žeA condition que

A propos

Robin

Expatrié à Prague depuis 2011, j'apprends un peu plus chaque jour le tchèque, sa complexité et sa richesse. Ce blog est pour moi l'occasion de partager cet apprentissage et de me donner une motivation supplémentaire à travailler.

Visiter le site

Un commentaire

  1. merci Robin pour ce blog robin, je vais y venir de temps a autre, un article c est rapide et efficace… en tant qu’auto-didacte c est la un bon petit point qui aide a organiser tout ce baragouinage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*